Vers le haut
09 63 04 60 44

Coût d’un appel local

La fausse boutique Timberland appâte sur Facebook

thematiques 17 septembre 2016
La fausse boutique Timberland appâte sur Facebook

La fausse boutique Timberland appâte sur Facebook selon 60 millions de consommateurs

Méfiez-vous des “contenus sponsorisés” de Facebook, qui peuvent cacher des offres frauduleuses. Comme ces chaussures Timberland à prix cassé…

« Jusqu’à 90 % de réduction seulement aujourd’hui ! » Ce « contenu sponsorisé », repéré sur Facebook il y a quelques jours, promet des réductions mirobolantes sur des chaussures Timberland. Une offre trop alléchante pour être honnête…

« Des milliers d’internautes français, italiens et espagnols se sont fait avoir par cette annonce frauduleuse, déplore Julien Plé, responsable web de la boutique Timberland Nantes, dont le site a été copié. Après le paiement, les acheteurs floués n’ont pas reçu leur commande. L’escroquerie est totale et le service client de la marque pris d’assaut par les appels d’acheteurs mécontents. »

Le site joue au chat et à la souris
La fausse boutique Timberland a commencé à sévir il y a près d’un mois. « Dès la première semaine, on a pourtant réussi à contacter l’hébergeur suédois du site incriminé, qui l’a fermé dans la foulée, détaille Julien Plé. Mais malheureusement, le pirate a trouvé un autre hébergeur et continue d’escroquer les internautes. Lutter contre ce genre de fraude est un combat sans fin. » Le site, qui a été en ligne à différentes adresses comme shoesvipfr.com, topvip.com ou malltosale.com, est à nouveau inaccessible au moment où nous publions cet article.

Selon le responsable web de la boutique Nantes Timberland, trois facteurs expliquent le grand nombre d’internautes piégés : « une démarque importante limitée dans le temps, qui crée un sentiment d’urgence et pousse les internautes à l’achat compulsif », une charte graphique parfaitement copiée, et… une confiance aveugle envers Facebook : « De nombreux clients floués estimaient que le réseau social contrôlait assidûment l’identité des publicitaires, regrette Julien Plé, et n’ont pas vu le danger venir. »

La responsabilité de Facebook engagée ?

Il s’agit là d’une erreur de Facebook, estime Matthieu Berguig, avocat au barreau de Paris spécialisé en droit des nouvelles technologies : « Le réseau social déclare dans ses règles publicitaires interdire les “contenus faux, mensongers et trompeurs”. » Selon lui, « laisser passer des publicités qui contredisent sa charte pourrait faire l’objet de poursuites juridiques ».

À notre connaissance, la question n’a pas encore été tranchée par les tribunaux. Le débat sur l’éventuelle responsabilité de Facebook risque toutefois d’y être épineux. En effet, le réseau social indique, dans ses conditions générales, qu’il « n’assume aucune responsabilité quant aux contenus, informations ou données de tiers ».

Apprendre à repérer ces sites frauduleux
Pour éviter de se faire piéger, quelques astuces permettent de déceler les sites frauduleux. Sur un site de vente en ligne, jetez un œil aux conditions générales de vente et aux mentions légales : elles doivent comporter l’adresse géographique de la société si le site est dans l’Union européenne. Pour la fausse boutique Timberland, ces pages, situées en bas des sites, étaient vides. Un signe qui ne trompe pas.

Autre précaution à prendre au moment de payer : vérifiez l’affichage de…

la suite http://www.60millions-mag.com/

Sécuriser ses achats sur Internet http://www.60millions-mag.com/

← Showroomprive.com le gros couac des bons d’achat à 50 € Téléviseurs Samsung le SAV exaspère →

UFC Que Choisir Var-Est

UFC Que Choisir Var-Est

L'Union Fédérale des consommateurs Que Choisir donne à tout consommateur une information générale ou un renseignement simple sur vos droits. Notre UFC peut également vous accompagner dans la résolution de votre litige de consommation si, comme l’exige la loi, vous en devenez adhérent...Lire la suite